Accueil
Collection
l'Atelier
Dossiers HiFi
Publicités et réclames
La banque
Contact  /  Liens

Les dossiers hifi

A l'heure de l'audio numérique dans lequel le MP3 et ses dérivés règnent en maîtres, il apparait que progressivement revient à la mode le vinyle, et maintenant la mini cassette, la "K7", bref, l'audio "vintage" revient à la mode.
Pas seulement pour faire chic, mais sans doute par besoin de retrouver des sons plus naturels, plus conformes à la manière dont fonctionnent nos oreilles. Faut-il y voir une prise de conscience que les sonorités compressées à l'extrême finissent pas démolir nos cellules auditives ?
C'est à espérer

Quoi qu'il en soit, pour ceux qui recherchent ces matériels et/ou la manière d'en optimiser les performances, je crée cette nouvelle rubrique, qui sera alimentée au fur et à mesure de la transcription de mes notes glanées il y a déjà bien longtemps. Sans ordre précis.

La HiFi : notions de base

HiFi (High Fidelity), c'est un certain nombre de caractéristiques qui permettent de restituer le spectre sonore selon des critères de qualité et de confort assez précis. Pour info et pour bien situer la chose, il est bon de rappeler que la bande passante du téléphone de l'époque était comprise entre 300 et 3400 Hz, des performances à peine inférieures à celles de nos radios "AM" (PO GO). L'arrivée des la stéréophonie au début des années 60 et le développement de la FM ont considérablement bouleversé nos habitudes d'antan.

Eléments pris en compte pour avoir un label HiFi

1/ Etre stéréo :
Même si ce n'est pas indispensable, la stéréo permet de replacer les membres de l'orchestre à leur place lors de l'écoute : lors de la prise de son, on place deux microphones à l'emplacement des oreilles d'une tête mannequin, l'auditeur dans son salon doit retrouver les instruments de droite à sa droite et ceux de gauche à sagauche, le soliste ou le chanteur étant naturellement placé au centre.
2/ la bande passante :
L'oreille humaine pouvant entendre plus que le son du téléphone, on exigera d'un reproducteur qu'il accomplisse cette tâche avec de meilleures performances.
3/ la dynamique :
C'est la capacité de reproduire correctement et simultanément les passages les plus ténus mais aussi les plus puissants faute de quoi le message à restituer serait incomplet.
4/ La distorsion
C'est la faculté de restituer un message sans le dénaturer, essentiellement du fait de fréquences "harmoniques" Il est généralement admis que dans la quasi totalité des cas une distorsion harmonique reste inaudible à moins de 1%.

Tels étaient les éléments définis dans la norme DIN45500. Depuis cette norme a été rendue obsolète par la norme 61305, elle reste cependant la référence de toutes les machines produites entre +/- 1960~1990, car au delà des spécifications actuelles plus scientifiques, la DIN145500 correspond assez bien à ce que l'oreille humaine sait écouter... et apprécier :-)

Quelques éléments techniques :

- L'oreille humaine peut entendre en thérorie toutes les fréquences comprises entre 20Hz et 20KHz. En théorie seulement car au fil de l'âge les fréquences hautes s'estompent puis disparaissent de notre capacité auditive.
- Le spectre sonore de décompose ainsi :

- 0~20 Hz infra sons (inaudibles mais perceptibles par le corps humain)
- 20~200 Hz : graves (basses)
- 200~500 Hz : bas médium
- 500 ~1500 Hz : médium
- 1500~4000 Hz : haut médium
- 4000~10000 Hz : aigu
- 10000~20000 Hz : sur aigu (ou haut aigu)
- 20000~et plus : ultrasons (inaudibles)

Bonne lecture.

Les tourne-disques (platines)
Les enceintes (en cours de rédaction)
Référentiel des platines DUAL
Référentiel des enceintes DUAL
Référentiel de la HiFi DUAL (en cours de rédaction)
Référentiel platines et cellules HiFi PHILIPS (en cours)
K7 story

 

 

Le Coudray TSF V3.
LCTSF © 2003-2021
13/06/18